Séance individuelle de shiatsu

Une séance de shiatsu dure en moyenne 40 à 45 mn, et peut aller  jusque 1 heure.
C’est un moment privilégié pour se débarrasser des tensions accumulées, générant des douleurs ou des désordres de fonctionnement inconfortables.

En prévention, le shiatsu permet de rééquilibrer l’ensemble des fonctions du corps, par une séance tous les 3 mois. Il est essentiel en cas de troubles fonctionnels et dans les moments particuliers de l’existence.
Il s’adressent à tous et à tout âge, du nourrisson à la personne âgée.

  • troubles  fonctionnels
    Fatigue chronique, Anxiété, Maux de dos, Maux de tête, Troubles digestifs, Prise ou perte de poids inexpliquée, Troubles du sommeil, Tension nerveuse, Irritabilité
  • moments particuliers de l’existence
    Examen, Surcharge de travail, Convalescence maladie, Grossesse, Post partum (suite de grossesse), Séparation, Décès d’un proche, Arrêt du tabac, Pré-ménopause
  • Le shiatsu se pratique habillé pour éviter le refroidissement du corps lié à la détente du sytème nerveux, et au ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque, sans outils particuliers autre que les mains, les pieds, les doigts (principalement les pouces) et agit par pression / relâchement sur des zones tendino-musculaires du corps (des chaines de muscles et les fascias)

Son action passe par la relation entre la peau et sa relation avec  le système neurovégétatif, en stimulant les capteurs de pressions (récepteur des terminaisons nerveuses libres comme les cellules de Merkel et Meissner) par la vibration, la pression, la mobilisation. L’information est alors mieux transportée au cerveau,  sous la forme d’influx nerveux, à travers un réseau de fibres.

Les bénéfices du shiatsu

le shiatsu se pratique à 2. Une personne qui reçoit (le jusha) et une personne qui pratique (le shiatsu ki). Les effets des pressions/relâchements, des mobilisation, des étirements et des vibrations, se situent à deux niveaux : physique et psychique.

  • Sur le plan physique : c’est permettre à l’organisme de retrouver ses facultés d’adaptation en favorisant :
    • l’alignement vertical
    • la circulation du sang
    • la ventilation pulmonaire
    • la souplesse corporelle
    • les mécanismes de sécrétions des hormones (ex : régularisation des fonctions du métabolisme, prise ou perte de poids)
  • sur le plan psychique : la personne qui reçoit le shiatsu (jusha) ressent :
    • un état de bien-être et de calme intérieur (sérénité et dynamisme)
    • une meilleure lucidité d’esprit
    • des sensations visuelles et respiratoires dégagées

Le shiatsu se pratique habillé pour éviter le refroidissement du corps lié à la détente du sytème nerveux, et au ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque, sans outils particuliers autre que les mains, les pieds, les doigts (principalement les pouces) et agit par pression / relâchement sur des zones tendino-musculaires du corps (des chaines de muscles et les fascias)

Son action passe par la relation entre la peau et sa relation avec  le système neurovégétatif, en stimulant les capteurs de pressions (récepteur des terminaisons nerveuses libres comme les cellules de Merkel et Meissner) par la vibration, la pression, la mobilisation. L’information est alors mieux transportée au cerveau,  sous la forme d’influx nerveux, à travers un réseau de fibres.

Il est utile en prévention de santé, en rééquilibrant l’ensemble du corps tous les 3 mois, et peut –être pratiqué plus fréquemment dans les moments particuliers de l’existence et pour certains troubles fonctionnels