Commentaires

les commentaires sur la formation permettent en outre d’avoir un retour des stagiaires. Par conséquent, en indiquant le niveau de satisfaction plus ou moins important des stagiaires, il est aisé de modifier ce qui ne convient pas et par conséquent, d’adapter les moyens pédagogiques employés lors de la formation.

Enquête de satisfaction intermédiaire : évaluation à chaud

Tout d’abord, l’évaluation de la formation de « spécialiste en shiatsu » est réalisée à chaud. Pendant le temps de formation, les élèves remplissent des questionnaires sur le déroulement de leur cursus. Les résultats montrent par conséquent le niveau de satisfaction des stagiaires. Afin de pouvoir rectifier au fur et à mesure des commentaires sur la formation, les points mis en évidence par les stagiaires (rythme, programmes, supports, etc). Par conséquent les programmes peuvent mieux être adaptés aux publics reçus.

évaluation à froid

Enfin, une évaluation de la formation est faite à froid 1 an après la fin du cursus afin d’avoir un retour sur la satisfaction des stagiaires. En conclusion, vous trouverez ci-dessous les commentaires reçus par l’école de shiatsu ESSE Actéa Santé de Luynes.

Fernand H (2011-2013)

formation de qualité avec une prise en compte des particularités physiques et intellectuelles de chaque stagiaire. Grande disponibilité des formateurs. Le cadre de formation est bien posé dans le respect des règles éthiques

Barbara P (2010-2012)

cette formation était très enrichissante et la transmission du savoir s’est faite dans la bonne humeur ce qui est très appréciable

Dominique P  (2009-2011)

formation extrêmement enrichissante qui a dépassé de beaucoup mes attentes. M’a donné envie de transmettre et de participer à la prise de conscience des personnes que je rencontre, quant à la responsabilité dans notre état de santé. Les formateurs : très généreux de transmettre leur immense culture, très disponibles, toujours de bonne humeur. Un vrai régal

Angélita L (2012-2014)

Ecole sérieuse. Enseignants toujours soucieux de la qualité des cours et de la richesse de leur contenu pour parfaire la formation des élèves

Denis L (2010-2012)

formation dispensée dans un cadre agréable et convivial avec des formateurs très professionnels et à l’écoute des participants. Ecole recommandée pour la formation spécialiste en shiatsu, de même que pour l’étude de la médecine traditionnelle chinoise

Isabelle V 2011-2013

il pourrait être intéressant lors de la formation d’assister à des séances dans un cabinet. Introduire l’utilisation des pouls chinois pour faire le bilan énergétique. Approfondir le bilan énergétique ?
–> réponse : 
1/ APS (ateliers publiques de shiatsu) sont mis en place à partir du milieu du module 3 (après les apprentissage de base du protocole et de la théorie sur l’observation/bilan énergétique. Chaque stagiaire s’occupe à chaque APS de 1 à 2 personnes (différente ou pas àd’un APS à l’autre). Nous filmons l’APS, le public effectue une évaluation sur 10 critère du shiatsu qu’il a reçu, et le stagiaire réalise un bilan énergétique. Le tout doit tenir sur 1 heure maximum. Après l’APS le jour même et le lendemain, nous débriefons sur chaque cas ensemble et visionnons les vidéos.
2/ les pouls chinois sont enseignés mais pas dans l’objectif traditionnel de la MTC car nous restons avant tout des professionnels du shiatsu et non des médecins chinois. De nombreuses observations nous sont bien plus utiles au cours de la pratique du shiatsu, et l’observation des pouls comme de la langue sont des compléments d’info plutôt que des outils de première nécessité.
3/ L’idée des stages en cabinet est très intéressante et nous l’étudions depuis un moment. Le problème est de faire accepter au jusha la présence d’un stagiaire alors que certaines séances sont vécues comme très personnelles pour certains. Se pose donc la question de la présence lorsque le consultant ne le souhaite pas. La solution actuelle et depuis début 2017 est que « l’enseignant réalise une séance de shiatsu à chaque stagiaire, sous le regard du groupe et sans tenir compte du protocole de base ». Ainsi et dès le début, les stagiaires sont entraînés à voir l’évolution possible de  la pratique, intégrant des outils qu’ils n’ont pas encore étudiés. Nous débriefons sur le bilan que l’enseignant fait de sa séance.

Christelle M (2008-2010)

la formation est une nouvelle approche de la santé physique et psychique et le départ vers une nouvelle perspective de la vie où chacun prend conscience de sa propre responsabilité dans son développement et son épanouissement. Merci à Rachel et Hervé qui sont des êtres humains d’exception. Leur passion, leur générosité et leurs compétences ont apporté à ma formation une dimension au delà de mes attentes. Merci à vous deux pour votre lumière

Françoise B (2008-2010)

cette formation m’a permis de changer complètement d’orientation professionnell; cela a répondu à mes attentes concernant un état d’esprit ainsi qu’une manière de vivre grâce à la connaissance de la médecine chinoise. De plus je trouve que l’enseignement est de qualité dispensé par des enseignants passionnés. Merci à eux.

Olivia VP (2012-2014)

je pense que cette formation aurait mérité davantage de pratique, cela dit je continue de recommander cette école. –> réponse : les techniques d’enseignement en pratique ont en effet évoluées depuis début 2017.
1/ le protocole n’est enseigné qu’après un travail très rigoureux sur le placement-déplacement- techniques de transfert
2/ l’enseignement des techniques est réalisé étape par étape (le protocole de base est simplifié et décomposé par petite zone). Chaque étape est répétées plusieurs fois de suite en boucle et filmée. Chaque élève travaille 5 à 6 fois la technique en boucle et en changeant de partenaire. / les vidéos réalisées pour chaque groupe à chaque nouvelle technique sont mises en ligne privée pour le groupe sur une chaine youtube.
4/ à chaque stage, le nombre de shiatsu pratiqué par élève est relevé et chacun exprime ses difficultés techniques ou de ressenti
5/ 5 APS (ateliers publiques de shiatsu) sont mis en place à partir du milieu du module 3 (après les apprentissage de base du protocole et de la théorie sur l’observation/bilan énergétique. Chaque stagiaire s’occupe à chaque APS de 1 à 2 personnes (différente ou pas d’un APS à l’autre). Nous filmons l’APS, le public effectue une évaluation sur 10 critère du shiatsu qu’il a reçu, et le stagiaire réalise un bilan énergétique. Le tout doit tenir sur 1 heure maximum. Après l’APS le jour même et le lendemain, nous débriefons sur chaque cas ensemble et visionnons les vidéos.

Alexa BS (1999-2002)

Monsieur Hervé Eugène et Mme Rachel ne font aucune rétention d’information, ils partagent toutes leurs connaissance. Les cours sont agréables, on apprend beaucoup et de façon très professionnelle et pédagogique. Ils permettent des questions, expliquent très bien et de façon très compréhensible et cohérentes. Les formations supplémentaires sont aussi très bien organisées et leur formateurs s’adaptent à leur public. Merci beaucoup à vous.

Corine B (2011-2012)

je suis très satisfaite de l’enseignement reçu. Je revois justement tous mes cours actuellement, car des choses que je ne comprenais pas à l’époque deviennent claires. Je prends conscience combien mon attention était fixée sur l’examen (par peur) ce qui a fermé l’accès à l’intégration de beaucoup de concepts de la MTC. Je vous remercie de m’avoir permis de passer l’examen après le niveau 3, ce qui m’a autorisé à me concentrer 100% sur le niveau 4

Karine LG (2011-2012)

la formation m’a permis de me professionnaliser et les outils théoriques sont utiles au quotidien à mes besoins pour répondre au bilan personnel de chacun de mes clients

Anaëlle G (2011-2012)

C’est une formation d’une grande et belle qualité, Les formateurs restent très disponibles et humains pour nous, Ils sont pleinement investis dans le shiatsu au service de leur centre de formation, Leurs connaissances sont très riches et ils ont l’intelligence de les remettre sans cesse en questionnement en restant ouverts à de nouveaux et différents apports, Les supports théoriques donnés lors de la dernière année ou perfectionnements fait par Rachel Eugène sont un apport précieux et sont très riches.

Les points d’améliorations seraient de mon point de vue de restreindre les groupes à environ 10 personnes maximum afin de permettre une meilleure gestion de l’espace et une pratique plus régulière qui serait ainsi davantage  reprise dans les détails par les formateurs. Une connaissance plus pointue du bilan énergétique serait intéressante. –> réponse :
1/ la taille des groupes reste un dilemme. Les modules qui nécessitent le plus d’attention en pratique sont les module 1 et 2, lors de l’apprentissage des bases du shiatsu, mais à partir du module 3 plus le groupe est important plus il y a de la matière pour les bilans et échange de pratique. Or un groupe de 10 personnes en début de formation, sur 3 années de formation, termine souvent à 5 ou 6 personnes, ce qui est trop faible pour le travail de perfectionnement qu’il y a à réaliser. Pour être plus pertinent sur la pratique, nous avons fondamentalement modifier l’enseignement depuis janvier 2017. (voir la réponse à Olivia VP ci-dessus).
2/ pour le bilan énergétique, les APS (voir réponse à Olivia VP ci-dessus) permettent une mise en pratique réelle et efficace. D’autre part, chaque élèves doit présenter ses pratiques à chaque stage. A partir du cours sur l’observation (début module 3), les pratiques doivent être accompagnées de bilan énergétique à présenter.

Jean-Luc D G 2011-2013

Formation dense qui m’a imposé beaucoup de travail, qui m’a permis d’acquérir les bases de nouvelles compétences professionnelles, beaucoup de sérieux , de bonne humeur. Le dernier module m’a paru long. J’ai démarré la formation qui était en pleine évolution et les modalités d’acquisition du certificat professionnel ont changé au cours du cursus, cela peut être déroutant pour certains. Certaines notions de médecine occidentale mériteraient d’être mieux étudiées. J’aurais souhaité vraiment plus de pratique , travailler sur ses patients régulièrement en étant aidé par des plus anciens ou des formateurs aurait été profitable. Certains outils de la MTC n’ont jamais été abordés , aucun cours sur la pharmacopée ni pratique sur l’acupuncture peu sur la moxibustion.
–> réponse :
1/ APS (ateliers publiques de shiatsu) sont mis en place à partir du milieu du module 3 (après les apprentissage de base du protocole et de la théorie sur l’observation/bilan énergétique. Chaque stagiaire s’occupe à chaque APS de 1 à 2 personnes (différente ou pas àd’un APS à l’autre). Nous filmons l’APS, le public effectue une évaluation sur 10 critère du shiatsu qu’il a reçu, et le stagiaire réalise un bilan énergétique. Le tout doit tenir sur 1 heure maximum. Après l’APS le jour même et le lendemain, nous débriefons sur chaque cas ensemble et visionnons les vidéos.
2/ Outils de la MTC : les pouls chinois, la langue, la moxibustion et les ventouses sont enseignés mais pas dans l’objectif traditionnel de la MTC car nous restons avant tout des professionnels du shiatsu et non des médecins chinois. De nombreuses observations nous sont bien plus utiles au cours de la pratique du shiatsu, et l’observation des pouls comme de la langue sont des compléments d’info plutôt que des outils de première nécessité. Il nous est interdit d’enseigner la pharmacopée et l’acupuncture de par la loi française.
3/ L’idée des stages en cabinet est très intéressante et nous l’étudions depuis un moment. Le problème est de faire accepter au jusha la présence d’un stagiaire alors que certaines séances sont vécues comme très personnelles pour certains. Se pose donc la question de la présence lorsque le consultant ne le souhaite pas. La solution actuelle et depuis début 2017 est que « l’enseignant réalise une séance de shiatsu à chaque stagiaire, sous le regard du groupe et sans tenir compte du protocole de base ». Ainsi et dès le début, les stagiaires sont entraînés à voir l’évolution possible de  la pratique, intégrant des outils qu’ils n’ont pas encore étudiés. Nous débriefons sur le bilan que l’enseignant fait de sa séance.
4/ médecine occidentale : depuis début octobre 2016, il est demandé à tous les stagiaires d’acquérir les connaissance en bio médecine fondamentale auprès d’un organisme accrédité. Nous conservons cet enseignement en rapport avec la pratique du shiatsu et la médecine chinoise, mais les connaissances fondamentales sont externalisées et validées par ailleurs.

Anne F 2014-2015

Merci pour ces deux années de formation, d’ouverture, de culture et de  partage